Les Agités du vocal - Agde Polyphonies, Saynètes et danses de la Renaissance ... Mais pas seulement ...

Culture musicale

Petite histoire des applaudissements dans la musique classique

28 février 2018

opera_et_applaudissements

L’épineuse question des applaudissements lors des concerts de musique classique suscite émotion et agacement. L’art de claquer ses mains n’est pas une science infuse : au fil des siècles, le public a évolué et son comportement avec. C’est votre premier concert de musique classique, inquiet et impatient vous vous installez pour écouter la 41e symphonie de Mozart. Au bout d’une dizaine de minutes, vous sentez l’orchestre rugir, prêt à terminer en beauté son ascension vers les aigus. Le chef tient la dernière note, baguette en l’air avant de laisser retomber son bras le long du corps et tourner la page de la partition. Silence pesant dans la salle. Quelques rangées plus loin, les visages sont concentrés, les mains bien reposées sur...


Une petite histoire de la musique française au XVIème siècle

28 février 2018

gerard_van_honthorst_-_the_concert_-_1623

   Le regard de l'historien est toujours assez perspicace pour faire valoir l'importance et la crucialité d'une époque - d'un millénaire, d'un siècle, ou même de l'événement de quelques jours. Il est résolument insensé de croire que la contemplation des siècles passés s'ordonne en pensée historique dès que l'on y a découpé des "tranches" temporelles, et communément arbitraire de déclarer que le monde a évolué sous l'incidence plus marquée de certaines d'entre elles. Il ne faut pas pour autant s'imaginer que toute démarche historique se fonde sur la négation d'un tel arbitraire ; bien au contraire, on s'engage sûrement sur les pas de l'historien dès lors qu'on se persuade que pour servir le propos, seul un petit nombre des pièces du...


Des couteaux du XVIe siècle gravés avec des partitions musicales

3 septembre 2017

couteaux-partition

Il s’avère que les convives de la Renaissance en Italie appréciaient la petite musique durant leurs fêtes. Et ils gardaient leurs partitions musicales « notées » sur un endroit inattendu – leurs couteaux. Cela signifie que, au-delà de la découpe de la viande, cette coutellerie avait aussi son usage pour assurer le divertissement du soir. Chaque côté de la lame a des notations musicales, exploitant au maximum la surface. Et chaque couteau représente un couplet pour un chanteur. Ainsi, un ensemble complet de couteaux se rassemble pour créer un chœur harmonieux. Un côté comporte une déclaration de grâce, et l’autre une bénédiction à chanter à la fin du repas. La grâce se lit ainsi: « La bénédiction de la table. Que...


Les femmes à la renaissance

17 avril 2017

lucrece

Les femmes à la renaissance   Sylvain Manyach   Si la renaissance est une période fastueuse pour les arts, la littérature, la poésie et les sciences, elle est cruelle pour les femmes. L’humanisme qui prévaut ne semble pas toucher le statut des femmes qui, globalement, décline. Le pater familias réduit en effet à peu de choses les libertés des femmes. Si certaines d’entre elles, comme Catherine de Médicis, jouent un rôle politique direct, ce n’est pas le cas le plus courant. Elles sont exclues des métiers à statut légal. Les hommes s’échangent les femmes par le mariage et tentent ainsi de consolider leur pouvoir. Aussi, nombres d’entre celles faisant partie de l’aristocratie se consacrent elles à la philosophie et aux arts,...


Requiem de Fauré

18 janvier 2017

1409306588-gabriel-faura-n-b

Le Requiem de Fauré s’apparente à une douce berceuse, planante et contemplative, où les chœurs implorent et l’orchestre apaise. Véritable tube du répertoire choral sacré, le requiem op.48 de Fauré fût composé peu de temps après la disparition de ses parents. C’est une oeuvre plutôt apaisée, lumineuse, qui existe en deux versions : une première de 1893 dite « de chambre» et une seconde de 1901, dite « symphonique », destinée aux salles de concert, dont l’orchestration est probablement de la main de Roger-Ducasse. La foi réelle de Gabriel Fauré prête encore à discussion. Il n’en reste pas moins que le compositeur français accoucha dès l’âge de dix-neuf ans du Cantique de Jean Racine, simple exercice d’étude à l’Ecole Niedermeyer devenu...


Le psaltérion

14 novembre 2016

psalter-1-p

Le psaltérion aurait une origine très ancienne qui a été attribuée au roi David en 1000 av JC. Il aurait utilisé un instrument similaire pour "psalmodier" les psaumes dont on lui attribue la paternité. Le nom de psaltérion viendrait donc de l'accompagnement musical de récit chanté des psaumes. Le psalterion qui est représenté dans de nombreuses peintures, enluminures ou même sculptures sur les porches des cathédrales, est un instrument à cordes pincées qui se jouait avec les ongles, avec un plectre ou même une plume. C'est l'ancêtre de la cithare qui est devenue l'instrument emblématique de l'Europe centrale. Le psaltérion a pu certainement être joué avec de petits marteaux en bois, préfigurant ainsi le tympanon.    


Hommage à Eco, l’invention du hoquet.

28 février 2016

7061fb74e4d80828db9972624e10a062-0

Tous les jeudi, Nonfiction vous propose un Actuel Moyen Âge. Aujourd'hui, nous vous proposons de rendre hommage à Umberto Eco à travers la musique médiévale et quelques jeux de mots... Umberto Eco est mort ce week-end, et cet article lui rend hommage ainsi qu’aux personnages de ses romans et à son amour de la sémiologie – gageons d’ailleurs que quelques jeux de mots ne lui auraient pas déplu... De l’Eco au hoquet donc, pour dire notre admiration pour cet auteur et ses ouvrages –, il s’agit pour nous de payer notre écot à un grand romancier et grand médiéviste.   Échos et musiques À la fin du XIIe siècle, des clercs inventent une nouvelle façon de chanter, le hoquet, qui consiste...


Cantique de Jean Racine de Gabriel Fauré

9 janvier 2016

Gabriel_Faure

Le Cantique de Jean Racine (Opus 11) est une pièce vocale composée en 1865 par Gabriel Fauré, alors âgé de 19 ans. Écrite pour chœur avec piano ou orgue, cette pièce se situe dans la tonalité de Réb Majeur. Cette œuvre présente un caractère solennel. Après une introduction jouée au piano (ou à l’orgue), le chœur entre pupitre par pupitre. À la quarantième mesure, après un pont instrumental, une partie centrale modulante intervient en la bémol majeur (puis si bémol mineur), où l’œuvre atteint son plus haut niveau expressif. Par un retour lent et solennel, la pièce évolue ensuite vers son caractère initial. Il existe une version pour chœur, harmonium et quintette à cordes (1866) et une version pour chœur et...


Les scientifiques prouvent l’effet bénéfique de la pratique musicale sur les ados

5 octobre 2015

images

La récente étude des chercheurs de la Northwestern University de Chicago apporte des preuves scientifiques sur l'impact de la pratique et de la formation musicale sur le cerveau des adolescents, un argument fort pour défendre la place de la musique dans le cursus scolaire. Ces dernières années, de nombreuses recherches ont largement prouvé les bénéfices de la pratique musicale sur le développement cérébral des enfants, aussi bien sur le plan cognitif, qu’émotionnel ou comportemental. Nous avons ainsi relayé ici même l’étude  des chercheurs de de la Northwestern University de Chicago pilotée par Nina Kraus, professeur des sciences de la communication, sur l’impact de l’apprentissage musical sur les aptitudes cognitives des enfants de 3 à 6 ans concluant que« l’apprentissage de la...


Répétitions

Le chœur répète le mercredi de 20h30 à 22h00 à l'école Jules Ferry, 15 rue de la République en Agde.

Pour nous rejoindre:

P1230281

 

École de Musique  Barthélemy Rigal : 04 67 00 06 00

Catherine Mouly : 06 99 78 87 59

Galerie photos