Les Agités du vocal - Agde Polyphonies, Saynètes et danses de la Renaissance ... Mais pas seulement ...

Musiciens

Bertrand Bayle

Luth, guitare renaissance, compositeur

bb-lf

Bertrand BAYLE Il débute la guitare à l’âge de 11 ans. Après des études à l’Académie de guitare de Paris, il entre, en 1976, à l’École Normale de Musique de Paris, dans la classe de Gérard Rebours. Il se spécialise alors en musique ancienne et pratique de pair le luth et la guitare baroque. De 1976 à 1982 il se produit comme musicien de studio, chef de choeur et chef d’orchestre pour de très nombreux enregistrements. Il donne également des concerts avec plusieurs formations baroques. En 1982 il entre en tant que Directeur Artistique aux Éditions du Levain. En 1991 il rejoint la maison de production discographique Auvidis/Naïve comme Directeur de Production et Directeur Artistique, en charge des labels classiques et cinéma. Pendant 10 ans il veillera au développement et à la renommée de ces catalogues aux côtés d’artistes prestigieux : Jordi Savall, Jean-Claude Malgoire, Paul Badura-Skoda, Hopkinson Smith, Blandine Verlet, Michel Chapuis, le Quatuor Mosaïques, Régis Pasquier, Gérard Poulet, Mauricio Kagel. Il y attirera la jeune génération : A Sei Voici, Doulce Mémoire, Maria Bayo, Emmanuel Pahud, Anne Gastinel, Pierre Hantaï, Rolf Lislevand, Isabelle Moretti, Huseïyn Sermet, Philippe Cassard, Christophe Coin, le Quatuor Parisii, et les orchestres de Lyon (Emmanuel Krivine), Bordeaux (Alain Lombard), Tokyo (Naoto Otomo) et bien d’autres. Pour le label cinéma il sera en charge de productions remarquées : Tous les matins du monde, Farinelli, Le colonel Chabert, Microcosmos, L’Accompagnatrice… Il intervient comme musicien et chef d’orchestre sur de nombreuses productions cinématographique et théâtrales (Georges Dandin, Louis Enfant-Roi de Roger Planchon, …) De 1999 à 2004 il rejoint l’administration du Conseil Régional Languedoc-Roussillon au poste de Directeur de la Culture. De septembre 2005 à mars 2009 il est nommé à la direction du Conservatoire de Musique et d’Art dramatique de la communauté d’agglomération de la Narbonnaise et de la culture au sein de cette même agglomération. Il codirige avec Laurence Fraisse l’Orchestre d’Harmonie de Narbonne (O.H.N.) et dirige l’Orchestre Symphonique de Narbonne « Ponticello ». Il est membre en tant que luthiste de plusieurs formations musicales. En janvier 2012 il est nommé président de l’association Musique & Histoire, en charge du Festival Jordi Savall à l’Abbaye de Fontfroide. Il est membre de la SACEM, en tant que compositeur, depuis 1980 et membre du conseil d’administration de la Société Française de Luth.


Lino Messina

lino

Diplômé en violon au Conservatoire de Genova, Lino Messina se dédie à la direction chorale et à la musique ancienne. Il découvre le luth et le théorbe (instrument à cordes pincées de la famille des archiluths, crée en Italie à la fin du XVIe S.) avec Paul Beier à l’école internationale de musique ancienne de Milano. Au conservatoire d’Aix-en-Provence il suit les enseignements d’Eugene Ferré. Il participe aux Ateliers Baroques de Montfrin, avec Eduardo Eguez et Gabriel Garrido. Apprécié à la basse continue, Lino Messina collabore avec différentes formations, dans les domaines de la musique, du théâtre, de la didactique. Le théorbe est un instrument à cordes pincées. C’est une sorte de grand luth, il a été créé en Italie à la fin du XVI ème siècle.Le théorbe était utilisé à la fois pour la basse continue et comme instrument soliste. Il servait aussi pour l’accompagnement du chant. Au XVIIIe siècle, en France, on utilisait surtout le théorbe d’accompagnement, instrument très imposant. Les théorbes ont disparu au cours du XVIIIe siècle, avant de réapparaître au XXe siècle avec le renouveau de l’interprétation de la musique ancienne sur instruments d’époque.